Rechercher dans ce blog

jeudi 19 novembre 2015

Miroir


"Miroir, mon beau miroir, dis-moi que je suis la plus belle !"  Voilà où on en est dans cette société...


L'apparence, toujours l'apparence ; on  dirait qu'il n'y a que ça qui compte (après l'argent et les possessions). On vit dans une société qui ne t'accepte que si tu as "l'image" qu'il faut avoir. Et bien sachez que je ne suis pas d'accord ! Je trouve qu'il faut être, et non paraître ! A quoi ça sert de se cacher derrière une certaine apparence, de porter un masque ?

Ah c'est sûr que ça aide pour se faire embaucher par exemple, ou pour se faire "bien voir" en société. Personnellement, j'en ai rien à faire du paraître, de la mode, et compagnie. Pour moi, je porte ce que j'aime et me coiffe comme il me plait. Je n'ai pas peur du ridicule non plus ! J'ai déjà fait des trucs de ouf devant des gens. Et alors ?

Il faut être soi-même et arrêter de suivre la mode. Un exemple, lorsque j'attends mon tram, je vois souvent des personnes vêtue d'un survêtement noir, avec sur tout le survet- l'inscription en FLUO ! de la fameuse marque commençant par un A et finissant par un S !  (un peu comme ça et ça, en pire !). Franchement, vous trouvez ça beau, vous ? Je me dis souvent que les marques abusent de plus en plus, et qu'il y a encore des chaberts pour acheter ça ; enfin bon... Si ils aiment, après tout, c'est leur droit ! Qu'ils vivent leur vie, n'est-ce-pas ?

Fut un temps, je m'étais mise au vernis ; mais c'était pour essayer de m'intégrer aux audomarois. Là-bas, le paraître est sacré. Tu ne vois que des gens bien fringués, vernis, bijoux, etc... Fallait bien que j'essaie de me faire accepter ; mais bon, j'avoue que tous ça me fait ch... Je préfère rester moi-même que ça plaise ou non...

Voilà. Je ne sais pas si j'ai bien répondu au thème, mais ça m'est venu tout seul. Ces temps-ci, j'ai vraiment besoin de m'exprimer encore plus que d'habitude.
J'espère n'avoir choqué personne.


C'était ma PARTICIPATION pour le défi du jeudi de MaCyMa & Sysy in the City 

8 commentaires:

vous aimerez peut être