Rechercher dans ce blog

mardi 22 mars 2016

Saison 1 - Jour 15

Petit rappel, si vous souhaitez suivre mon défi en globalité, cliquez ici. Voici le déroulement de ce jour 15 :


C'est le début de la semaine 3, et ça commence bien :)
Mon intention pour le jour 15, qui était en fait ce dimanche, était de passer  une excellente journée et de réussir à vendre un maximum d'affaires à la braderie. 

Mon intuition était que beaucoup d'affaires se vendraient ; qu'il ne ferait pas trop froid et que l'ambiance serait bonne.


L'exercice du jour est un bilan où je parle de ma journée ainsi que de mes visions et mes rêves pour ce défi des 100 jours. Commençons par la journée :
Cette journée fut incroyable, car tout d'abord, ma fille et moi n'avions pas su dormir (seulement deux heures de sommeil chacune), et pourtant, nous avons réussi à nous lever (avec mon plus jeune fils Hugo) et à tout installer rapidement (le stand était bien organisé). 

Nous pouvions exposer dès six heures du matin, mais nous nous sommes installé entre 7h30 et 8h00. Dès que nous étions là, les gens ont commencé à affluer, ils sont beaucoup passé à notre stand, alors que nous étions très mal placé (en bout de rue, en fin de braderie, mais en face des manèges, friteries et vendeurs de bonbons ; peut être étions-nous bien placés pour finir). L'exposante d'en face est venu me demander une tubeuse à prêter. Je lui ai prêté volontier ; ça m'a fait plaisir de la dépanner cette dame.

Quand je vois la facade de ma maison, j'ai envie de braire...

Si nous nous sommes permis de sortir un peu tard, c'est parce que nous exposions devant chez nous (un grand plus lorsque nous n'avons pas de voiture).

Les gens ont commencé à défiler, et à nous acheter des tas de choses. La journée a donc vite passé (pour une fois). De temps en temps, on allait faire un tour à tour de rôle, pour se divertir un peu et se dégourdir les jambes.  

Frites fait-main, les meilleures de Denain !

Vers midi, après avoir mangé de bonnes frites, lors de mon tour, j'ai repéré deux anciennes bibliothèques. J'ai demandé au vendeur leur prix, et je lui ai dit que je les lui prendrai si il venait me les rapporter. (c'était au bout de la rue). Il a acquiessé mais m'a dit de repasser le voir vers 16h30 pour lui montrer le chemin).

J'y suis retournée vers 14h ; il était en train de manger avec sa femme. Le vieux monsieur était content ; il m'a dit qu'on avait voulu les lui acheté plusieurs fois. Je l'ai remercié de mes les avoir gardé et lui ai dit qu'il me sauvait la vie car j'en ai vraiment besoin. L'homme a réussi à emprunter un diable à l'exposant d'à côté. Seulement, une roue était crevée. Lors du premier voyage, je l'ai accompagné. Il avait l'air essouflé et fatigué le pauvre ; et moi, je ne savais pas quoi faire à part lui dire de faire une pause. Arrivés à la maison, je lui ai dit de se reposer et de me ramener l'autre après. Je lui ai tout payé avant (j'avais envie, alors qu'il ne m'a rien demandé). Et j'ai donc décidé de lui faire confiance. Un quart d'heure plus tard, il m'a rapporté la seconde bibliothèque ; j'étais ravie. Puis il m'a dit : "longue vie à vous" d'un air sincère, comme si j'allais accomplir quelque chose de grand ! ça m'a tellement marqué que j'y ai pensé toute la soirée. Personne ne m'avait dit une chose pareille. Pourquoi m'a t-il dit ça ? Ce n'est pas une chose à dire à une inconnue. Serait-ce un message envoyé de la part d'un ange ? Franchement, ça m'a émue et m'a fait tout drôle ; ça me touche beaucoup à vrai dire. Merci à ce monsieur, à qui, je lui ai retourné la phrase d'un air surprise, touché et sincère. D'ailleurs, il m'a dit quelque chose juste avant, mais je ne me souviens plus de ce que c'était. Ca devait être moins important.


Puis, j'ai envoyé Hugo chercher des chichis (il était tout fier et tout content), et j'ai vu passer "l'inconnu de carrefour", un tableau sous le bras, juste devant notre stand ! Le pire, c'est que ma fille m'avait dit dans la matinée : "Imagine qu'on voit l'inconnu de Carrefour ?" ; un vrai plaisir des yeux cet homme ^^

Puis nous avons remballé vers 14h30 ; nous avions trop froid. La braderie durait jusqu'à 17 h, mais ça nous a permis de pouvoir faire un dernier tour. J'ai récupéré ma tubeuse, et j'ai rapporté deux petits nonos en friandise pour les fifilles qui ont passé la journée toutes seules.


* Bilan de mes visions et rêves :
Je pense que je suis bien partie pour réussir. Je n'ai pas trop envie de détailler dans ce billet car il est déjà bien long, mais une chose est sûr, c'est que j'atteindrai mes buts ^^
 

* Mes succès :
  • J'ai bien vendu à la braderie, ce qui m'a permis d'acheter des frites pour le midi, des chichis pour le goûter (première fois que je réussi à faire ça lors d'une braderie), et deux bibliothèques anciennes qui me serviront de meubles provisoires pour la cuisine.
  • L'ambiance de la journée était bonne malgré le froid ; il n'a pas plu et nous nous sommes mieux organisés pour remballer, que les fois précédantes.

* Je suis reconnaissante pour :
  • Avoir réussi à vendre assez pour me racheter deux meubles. Merci de m'avoir guidé vers eux :)
  • Pour le compliment d'un acheteur magrhébin qui m'a dit que j'étais gentille (il m'a aussi dit que c'était pas bien d'être raciste ; j'étais tout à fait d'accord avec ce monsieur).
  • Pour la phrase incroyable que le vieux monsieur qui m'a vendu ces meubles, m'a dit avant de me quitter : "longue vie à vous"
  • Pour la bonne ambiance et l'absence de pluie
  • Pour le fait que je ne me suis pas endormie malgré mon manque de sommeil
  • Et pour avoir pu récupéré ma tubeuse (même si je dois arrêter de fumer).


Je suis pleine de gratitude pour tout ce que
m'a apporté l'univers au cours de cette belle journée :)

6 commentaires:

  1. C'est vrai que cette journée était vraiment top ! :)
    Sandra

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pour une fois qu'on apprécie vraiment un jour de braderie ^^

      Supprimer
  2. très belle façon pour commencer la journée en bonne humeur

    RépondreSupprimer
  3. Ce fut une sacrée journée on dirait !
    Whaouuu ! Quelle phrase touchant et exceptionnelle de ce monsieur...

    RépondreSupprimer

vous aimerez peut être