Rechercher dans ce blog

mardi 11 février 2014

A table !

Je ne sais pas pour vous, mais à la maison, lorsqu'on passe à table, les langues se mettent à dire de drôles de trucs...

"j'me rappelle qu'une fois je m'étais bloqué le doigt dans la porte, après j'ai arraché mon ongle" dit Hugo, ou encore "je m'étais taillé l'ongle avec un taille-crayon"..... Sinon, Julien, commence à raconter : "un mec a planté son compas dans les veines de sa jambe. Tu vois, il faisait exprès de mettre des shorts, tu vois, pour pouvoir aller à l'infirmerie, ce con ! Et comme moi je faisais "ahh", le prof m'interpellait tout le temps" ou encore quelque chose du style "j'étais fatigué. Il y avait un clou. On devait venir manger, et je me suis claqué la tête dans le mur sur le clou sans faire exprès".  

Mes garçons prennent un malin plaisir à nous faire souffrir, Sandra et moi, à chaque fois que nous sommes à table. Ils savent qu'on est hypersensibles, et ça les fait bien rire de voir nos réactions : "ahhhh" ou alors "beurk !", "aie !"
Mais bien souvent, ça sort tout seul ; ils racontent les choses qui les ont marqué ou des souvenirs. 

"Quand il y avait la prof de cm2 qui avait soufflé dans une trachée artère et qu'on voyait les poumons et le coeur d'un boeuf juste sur ma table devant moi avec tout le sang qui tombait dans ma case sur mes feuilles et tout ; j'avais une tâche."  raconte souvent Julien tout fier de ses expériences vécues à l'école...  "la dernière fois, on avait bien décortiqué la souris albinos, on avait déroulé son intestin grêle et ses intestins et puis il y a un mec qui a pris un scalpele et qui a poignardé le rongeur d'un coup sec et tout à éclaté sur sa veste, en SVT. Il y en avait au moins deux qui ont gerbé". Du coup, ça rappelle des souvenir à Hugo : "cette année j'ai été voir un prof qui avait un mouton ouvert, on voyait tout, il a pris un gros tube en plastique avec ses gants ; il a ouvert un trou dans le corps, il a planté le tube ; après il a soufflé dedans, après son poumon a gonflé et il y avait du sang qui a giclé en même temps ; et tout ça était sur un carton".

Mais des fois, pour détendre l'atmosphère : "en colo, tu vois, j'avais pissé sur un crâpeau et je me suis fait électrocuter par une ligne électrique pour les veaux dans le dos car je voulais passer en dessous. On était au moins sept à pisser dans les bois...." ou encore "et que même dans la tente, il y avait des grosses limaces qui allaient dans les chaussures" et aussi : " et que mon p'tit frère courrait tout nu dans les couloirs devant les filles".

C'est souvent à table que les mauvais souvenirs font leur apparition, comme pour Hugo par exemple : "je demandais sans arrêt à papa du ketchup et de la mayo, alors qu'il était bourré, à cause de ça, il m'en a mis de trop ; je ne voyais même plus mes frites ; je ne savais même plus si j'en avais encore" 

Et puis, rebelotte, Julien en rajoute une couche avec ces drôles de mésaventures : "une fois, il y a une meuf qui a gerbé mais l'pire c'est que son vomis ressemblait à des boules de caca" 

Par moment, Sandra nous sort quelque chose du genre : "c'était quand j'étais petite, j'étais chez Monsieur Violet, je me sentais vraiment pas bien et d'un seul coup, juste avant de sortir, j'en ai vomis pleins sur le bureau. J'en avais même eu sur la manche ; j'ai du enlever mon pull" ou encore : "c'était à peu près à la même époque, j'étais hyper enrhumée, j'étais en manque de mouchoirs, et ben je suis arrivée à l'école avec pleins de morve dans les mains. Quand j'enlevais ma main, ça faisait des fils". 

Mes garçons aiment parler de choses écoeurantes à table... "y a pas longtemps, j'ai vu que les toilettes étaient bouchés par pleins de personnes parce qu'il y avait quelqu'un qui avait vomi tout partout dans les toilettes et ça ressemblait à du riz au lait, et la personne en avait pleins sur la bouche ! " Ou encore Sandra qui nous raconte son histoire la larme à l'oeil : "il n'y a pas longtemps, j'étais tout devant en maths, puis deux tables à côté de moi, il y avait deux mecs, d'un seul coup, il y a un mec qui pose sa règle sur le bras nu de son voisin et je voyais qu'il traçait avec son stylo bleu, la veine du mec ; et ça m'a dégoûté ; je ne me sentais pas bien"
Sinon, ce sont les disputes et les insultes. Vraiment sympa quand tu veux manger de bon apétit ! en tout cas, sachez que pour réaliser ce billet, j'ai souffert pendant tout le temps que j'ai dû l'écrire. C'est vraiment horrible !

Et chez vous ? ça se passe comment lors des repas ?

18 commentaires:

  1. Chez nous les repas sont l'occasion de partager le bilan de nos journées de travail. Une sorte de débriefing en sorte pour faire tomber la pression et ne pas devenir fou.

    Pour ce qui est des souffrances, je crois que ce qui fait le plus mal, c'est de marcher sur un légo à 2 heure du matin en allant boire un coup d'eau à la cuisine et de se taper le petit orteil contre le pied du lit au retour....Aïe, Aïe, Aïe......

    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mdr oui c'est vrai que ça ne fait pas du bien non plus :)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. C'est vrai. Et c'est toujours à table qu'on y a droit

      Supprimer
    2. Oui mais c'est quand même plus les garçons que moi.

      Supprimer
    3. ben oui, puisqu'on est hypersensible toutes les deux... Ils charient par moment...

      Supprimer
  3. On est obligé de dire à ma fille de se taire car elle oublie de manger ! mdr ! bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils en ont des choses à dire quand même... Tant mieux, tu m'diras, sinon on s'ennuierait... Bonne soirée.

      Supprimer
  4. à l'époque où mes enfants étaient petits et jusqu'à ce qu'ils volent de leurs propres ailes- pas de tv au repas---
    on pouvait parler de choses et d'autres--- échanger-
    la tv tue le dialogue- encore maintenant à deux pas de tv aux repas-
    bonne continuation pour tes cours - quelle santé - et quel intelligence pour apprendre tout ça !! chapeau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui nous c'est pareil, ça fait un moment qu'il n'y a plus de télé à table. Merci de ton témoignage. Non ce n'est pas de l'intelligence, c'est du la niak pour s'en sortir. Bisous.

      Supprimer
  5. chez nous les repas.... pas reposants! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben chez nous, pareil ; c'est soit les anecdotes degueu... Les souvenirs parfois douloureux... Ou les disputes...

      Supprimer
  6. ouai ce son de beau souvenir
    julien

    RépondreSupprimer
  7. bah vous avez qu'à manger en silence LOL
    Myrtille

    RépondreSupprimer

vous aimerez peut être