Rechercher dans ce blog

lundi 27 octobre 2014

Une photo, quelques mots (139)

On est reparti pour l'atelier d'écriture de la semaine :


Avec cette photo ci-dessous :




L'inconnu aux tatouages

L'habitude journalière était là ; elle mettait son casque sur les oreilles en allant travailler. Elle aimait marcher tout en regardant les gens et s'imaginait bien souvent leurs vies. Sous les effets de la musique, elle tomba un beau matin sur un inconnu. Il était bras nus, ce qui pouvait laisser entrevoir de beaux tatouages. Elle s'imaginait alors qu'il devait être musicien et se rapprochant d'un peu plus près, s'aperçu qu'il y avait un oiseau parmi les  motifs. Elle pensa qu'il aimait sa liberté. Toujours perdue dans ses rêveries, écoutant du Trust, elle fini par s'égarer et se retrouva trop loin de son lieu de travail, dans un quartier qu'elle ne connaissait pas. Voilà ce que c'est que de ne pas être attentive à ce qu'elle faisait ; elle était bien avancée maintenant. Comment allait-elle expliquer à son patron qu'elle avait deux heures de retard ?

Aurélia F. - 27/10/2014

C'était ma participation pour Bric à book. Et, oui, ça sent l'vécu ^^


20 commentaires:

  1. Wow, une rêverie de deux heures ? Fichtre, quel homme ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ah ben, la voilà bien!
    Mon personnage se perd dans ses pensées en pleine rue aussi, mais pour d'autres raisons...

    RépondreSupprimer
  3. Un petit texte qui est très efficace pour nous faire rêver :)

    RépondreSupprimer
  4. 2h00 eh bé quel effet , c'est axe pour homme tatoué hihi ;)
    sympa ton texte ;)
    bises
    Myrtille

    ps : en effet va dire ça à un patron LOL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben elle est tombée sous le charme de ce gars, qui, entre nous, doit ne même pas s'en être aperçu. Quelle bêtise...

      Supprimer
  5. bah ça arrive souvent et dans les deux sens ..
    Myrtille

    RépondreSupprimer
  6. Et comment tu as expliqué le retard si ça sent le vécu ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non, moi j'étais perdue dans mes rêves et du coup, je me suis trompée de rame de tramway pour rentrer chez moi, c'est moins grave...

      Supprimer
  7. hain hain c'est bizard comme truc
    julien

    RépondreSupprimer
  8. Sympa ton texte ! :)
    Sandra

    RépondreSupprimer
  9. Réponses
    1. Wouah, j'suis gâtée. Merci pour tous vos compliments :)

      Supprimer
  10. une bonne idée pour cet homme tatoué , j'aime beaucoup !!
    bonne soirée - bisous !!

    RépondreSupprimer

vous aimerez peut être