Rechercher dans ce blog

dimanche 29 mars 2015

C'est l'histoire d'une petite fille...

C'est l'histoire d'une petite fille qui a toujours été fille unique. Calme, sage, studieuse, cette petite fille semblait heureuse. Elle avait deux parents qu'elle adorait plus que tout. Elle passait beaucoup plus de temps avec son papa qu'avec sa maman. Mais elle l'aimait autant ! Chaque samedi, ou tous les quinze jours, ils allaient rendre visite à sa grand-mère paternelle, veuve et vivant seule dans une petite ville, limite village. Elle attendait toujours avec impatience ce moment. Pour elle, sa grand-mère était comme une seconde maman, non pas que la petite fille voulait qu'elle remplace sa mère, mais parce qu'elle passait chaque vacances avec sa mémé adorée. Elle partageait tout avec elle ; c'était sa meilleure amie, sa confidente, et puis, sa deuxième maman.



La petite fille s'occupait avec trois fois rien. Un gros livre de coloriage lui suffisait, ou des poupées en papier à habiller, et parfois des décalcomanies. Elle préférait rester à la maison que de sortir jouer dehors. Cette petite fille a fini par grandir. Puis, un jour, sa maman attendait un heureux évènement ! La petite fille allait avoir un petit frère, chouette !
Ce qu'elle ne comprit pas sur le moment, c'est que ses ennuis allaient commencer. Pourtant, elle aimait bien son petit frère....

La petite fille a encore grandi, jusqu'à avoir atteint sa majorité. Vite ! Il lui a fallu prendre son indépendance, non pas que ses parents ne l'y ait obligé ou qu'elle n'aimait plus ses parents, mais parce que son petit frère l'empêchait de faire ses devoirs.  La jeune fille incomprise a craqué, s'est débrouillé et a pris son premier studio. Mais là encore, les ennuis allaient continuer à pleuvoir...

La jeune fille rencontra son futur mari. Quelle chance ! Il était beau, un peu bad boy et elle était complètement sous le charme. Elle aimait tout de sa personnalité, et ne lui trouvait aucun défaut. Malheureuse ! Si elle avait su, elle n'aurait jamais succombé ! Mais le mal était fait, et la jeune fille résistait pour rester. Elle aimait d'autant plus son époux et ne pouvait pas s'imaginer vivre sans lui. Alors elle s'y est résignée, et malgré la violence qui lui infligeait, elle resta à ses côtés, tout en essayant de protéger ses enfants.

Puis le jeune fille devint femme, non pas dans son corps mais dans sa tête. En ayant assez d'avoir arrêté de vivre pour un homme, elle accepta avec joie sa  proposition de divorce. Pour elle, se fut une vraie libération. La jeune femme était heureuse pour la première fois de sa vie d'adulte. Elle allait enfin pouvoir vivre vraiment pour elle et pour ses enfants. Mais les problèmes la poursuivait toujours. D'autres soucis. La jeune femme s'en moquait car pour elle, ce n'était que des épreuves de la vie, et la jeune femme poursuivait sa route sans s'arrêtait.

Aujourd'hui, la jeune femme est dans un tournant de sa vie important. Elle veut rétablir la situation pour pouvoir vivre pleinement et tranquillement. Elle ne supporte plus la méchanceté ni la mesquinerie. La jeune femme n'est plus si jeune à vrai dire, mais elle ne parait pas son âge. La jeune femme a pleins d'idées en tête, de projets, et est prête a exploser si rien ne se rétablit. La jeune femme n'en peut plus de souffrir. Mais la jeune femme garde toujours une lueur d'espoir pour que sa vie change et que les difficultés ne la rattrapent plus. La jeune fille est ambitieuse, et est fier de l'être. La jeune femme a toujours gardé son âme d'enfant. La jeune femme n'a jamais oublié tout l'amour qu'elle a reçu des membres de sa famille. La jeune femme les aimera éternellement car pour elle, l'amour a une grosse place dans son cœur, et contrairement à ce que l'on pourrait penser, la jeune femme n'est ni égoïste, ni froide et sans cœur. Elle  porte juste une armure de cristal qui peut, en un clin d’œil se briser. La jeune femme survit dans un monde rempli d'embûches, la jeune femme est amoureuse, la jeune femme est nostalgique, la jeune femme est d'humeur yoyo, mais la jeune femme n'a plus peur. Elle fonce ! Et personne ne pourra plus jamais l'arrêter car la vie est courte, plus courte qu'on ne peut se l'imaginer. Ça serait dommage d'avoir omis de faire quelque chose de bien, de grand, d'énorme, de gigantesque. Enfin, la jeune femme est à deux doigts de vivre pour de vrai. 

Aurélia F. - 24 / 03 / 2015


J'espère que mon texte vous a plu.

C'était ma PARTICIPATION au 53 billets en 2015 #12 pour Agoaye

12 commentaires:

  1. On croit avoir tiré le bon numéro et puis... un homme violent ça peut finir à la tombe, alors en divorcer à l'amiable est de loin préférable... et se refaire un vie, trouver un emploi pour élever les enfants... Je souhaite à toutes les femmes de la terre un vrai prince charmant et un bon père.... bises de JB ;-)

    RépondreSupprimer
  2. C'est très bien écrit , Une vie passe très vite, c'est vrai on ne s'en rend jamais vraiment compte. Et cette femme arrive enfin à vivre heureuse à la fin de sa vie,Heureusement. bisous Frédo

    RépondreSupprimer
  3. c'est ton vécu ?
    Myrtille

    RépondreSupprimer
  4. Ton texte est superbe et on sent bien que c'est du vécu ! En tout cas, je te souhaite que le meilleur pour toi et tes enfants ! Bises

    RépondreSupprimer
  5. Ouh ! Un magnifique texte. très fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie. Je l'ai écris avec le cœur...

      Supprimer

vous aimerez peut être