Rechercher dans ce blog

vendredi 4 décembre 2015

Les Handicaps qui nous pourrissent la vie ‪#‎EtLeHandicapAlors


Il existe malheureusement de nombreux handicaps qui vont des plus connus comme la paralysie des jambes par exemple, aux moins connus comme la dyspraxie. Je pourrai aussi rajouter le handicap du fumeur ou de l'alcoolique, car oui c'est un handicap d'avoir une dépendance, croyez moi.
Moi, j'ai décidé de vous parler de deux handicaps que je connais. En effet, dans ma famille, une personne est née sans menton. Oui, oui, ça existe. C'est une malformation du maxillaire inférieur. Cette personne a dû subir, à l'époque, de multiples opérations lourdes avant de récupérer enfin un menton.

Ce qu'il faut savoir, c'est qu'à l'époque, il y a une quarantaine d'année, nous ne pouvions pas déceler ce type d'anomalie lors d'une grossesse. Et ce cas-ci, n'a pas su être expliqué. Les médecins ne savaient pas comment ça avait bien pu arriver.

La personne a vécu une enfance terrible, faite de moqueries de la part de ses camarades de classes, de divers rendez-vous dans un hôpital connu sur Paris ; ce qui impliquait beaucoup de voyages coûteux et laborieux, et des opérations douloureuses dont je vous épargnerai les détails. 

Enfin, bien plus tard, cette malformation est réapparue chez une personne de sa descendance. En moins grave, mais au niveau dentaire. Donc on peut imaginer que dans ce cas-là, c'est devenu héréditaire. Actuellement, ils font des prouesses en ce qui concerne les prothèses ou la chirurgie réparatrice. Mais cela reste encore une fois très coûteux, et des personnes ne peuvent pas se les payer. Je trouve ça triste, car ce genre de handicap les fait énormément souffrir.


Le second handicap dont j'avais envie de vous parler, c'est celui du toc. Ça peut paraître anodin, mais ça peut être très très gênant pour la personne qui est sous son emprise. Et un toc vraiment inconnu mais qui existe, c'est le "toc du grattage compulsif". Qu'est-ce-que c'est ?

C'est le fait de ne pas supporter la moindre croute sur sa peau. Dès que vous avez un bouton ou une croute quelconque, vous ne pouvez pas vous empêcher de la gratter. De la retirer en fait. Alors vous continuez sans cesse, une fois qu'elle revient, vous regrattez, etc... Et ça peut atteindre l'infection dans certains cas. Ca peut également laisser des traces. Ce petit handicap est gênant. Je me souviens qu'au lycée, je connaissais une fille qui avait ce problème. Elle grattait toujours ses boutons sur le visage, et elle était remplie de tâches rouges. Personnellement, j'ai toujours eu ce toc, sans jamais savoir ce que c'était. Jusqu'au jour où j'ai pu mettre un mot sur ce mal, en voyant une émission à la télé. J'ai retrouvé cette émission, la voici :


Depuis que j'ai compris que j'avais un toc, j'arrive un peu mieux à le gérer. Je parviens à retenir mes impulsions de grattage. Par contre, je n'ai jamais été aussi atteinte que la dame dans la vidéo. Je ne regardais pas mes boutons, etc. C'est juste le fait de sentir quelque chose de plus sur ma peau. Je suis heureuse car je me suis éloignée de plus en plus de ce toc, et je sais quasiment le gérer. Mais je pense que ça aussi, ça peut se transmettre sans le vouloir. En effet, mon père a ce toc depuis toujours. Mais bon, je n'y ai jamais prêté attention. On a donc eu ça en parallèle. Je l'ai su lors de discutions familiales. Mais bon, pour moi, je n'avais pas la même chose que lui. Bref, j'ai eu ce toc, alors qu'il l'a toujours eu. Je pense que lorsqu'on prend conscience réellement que c'est un trouble compulsif obsessionnel, on peut essayer de se changer ; tout du moins en ce qui concerne ce toc car le toc Gilles de la Tourette par exemple, doit être bien plus compliqué à stopper.

Donc, si vous voyez quelqu'un qui a un handicap quelconque, ne dévisagez pas la personne. Ça la blesse et ne l'aide pas à guérir. Pensez-y :)

Cet article participe à l'événement inter-blogueur « ‪#‎Etlehandicapalors‬ ?! » proposé par le blog « Et, alors ?! » (http://etleblogalors.wordpress.com )
Le but est de rassembler un collectif d'écrivains et de dessinateurs autour d'une même cause en ce jour de téléthon : le handicap.
Nous rappelons que vous pouvez faire un don en appelant le 3637.

Voici la liste des blogueurs qui participent à cet événement, allez tous les voir, ils sont géniaux !
-Les billets cosmiques d'Aileza : http://billetscosmiques.com/?p=3346

8 commentaires:

  1. Le handicap, le toc, sa vous bouffe la vie, pour soi et ensuite par le regard des autres... certes de nos jours on a des solutions en chirurgie et autres... pas facile quand on naît, est, ainsi... merci, JB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça doit être lourd pour le moral. Bisous.

      Supprimer
  2. Il y a tellement de handicaps, physiques ou mentaux ! Il faut pouvoir s'informer et essayer de comprendre, et sourire dès qu'on le peut à ceux que l'on rencontre et qui en sont atteints.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec toi ; ça leur fait un bien fou et leur redonne courage et espoir :) Bisous.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. c'est peut être héréditaire lol pas de bol, c'est pas marrant de s'esquinter le corps quand ça nous prend...

      Supprimer
  4. Réponses
    1. De rien. Je trouve qu'on n'en parle pas assez. Bisous.

      Supprimer

vous aimerez peut être