Rechercher dans ce blog

lundi 14 décembre 2015

Une photo Quelques mots (200)

Petit rappel :

Chaque mardi Bricabook publie une photo qui servira de base pour le texte. Nous avons une semaine pour l’écrire. Ni genre, ni ton imposés. Seul le plaisir d’écrire. Encore et toujours.


Des formes généreuses sous un corps de rêve, elle le faisait plonger au plus profond de son imagination, vers un univers sexy et merveilleux. Il ne pouvait que rester là, planté devant une telle beauté, en pleine contemplation. Plus rien n'existait. Il était parti. 
La jolie demoiselle au corps svelte, à la peau luisante et douce, en petite tenue, lui titillait de loin. Elle posait devant lui, avec classe et délicatesse, un air malicieux sur le visage. Ses yeux brûlaient comme des braises et cela était perceptible dans l'objectif de son appareil photo. La montée d'un sentiment érotique, charnel et confus le traversait.
- Ouhou ! 
Une voix lointaine se mit tout d'un coup à s'imposer.
- Alors ? T'as fini avec ce modèle ? Il y en a encore d'autres à préparer.
La voix de sa patronne le ramena à la réalité ; celle de son travail au sein de la grande boutique de lingerie de luxe du quartier nord. 

- Oui oui, j'arrive.
Dit-il d'une voix un peu désolée. Déçu d'avoir quitté ce rêve, il regarda une dernière fois le magnifique corps du mannequin, avant de retourner travailler.

Aurélia F. - 14 / 12 / 2015



Un atelier chez Bricabook.

20 commentaires:

  1. Habiller des mannequins de vitrine avec des dessous, y a de quoi faire rêver un employé mâle ! ,-)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Aurélia, Jill dit vrai, à ceci près que bien des vendeurs/employés mâles travaillant dans ce type de boutique auraient plutôt le regard attiré par les corps musclés et bien faits des éphèbes hahaha... (c'était le trait d'humour du jour - humour ? Quoique...)
    Je vois que l'image sulfureuse, Aurélia, t'aura bien inspirée. Eh oui, le photographe touche des yeux tellement de beautés (bon, certains vont plus loin, j'imagine) qu'ils en perdent la tête... Mais le travail avant tout ! Il s'agit de garder les pieds sur terre !!! héhé
    Bon lundi, bisous.
    FP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison ; et d'ailleurs, c'est moi qui les a perdu en écrivant ce texte... Bisous.

      Supprimer
  3. C'est sûr qu'il y a de quoi fantasmer!

    RépondreSupprimer
  4. Un rêve éphémère qu'il pourra renouveler souvent puisqu'il aura d'autres mannequins à installer !

    RépondreSupprimer
  5. C'est un joli rêve et c'est bien écris :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Très chouette cette tenue légère.
    Je passais par chez toi pour te remercier de ton très joli mail-art reçu hier le 17.12,il est très réussi,bravo à toi.Très bon Noël à toi Aurélia et aux tiens,bisous de Nadine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie qu'il t'ai plu. Je te souhaite également un très bon Noël. Gros bisous et à bientôt.

      Supprimer
  7. Waouu ! un homme émoustillé devant un mannequin de vitrine ! C'est que la parure est vraiment belle et suggestive ! bravo pour ton texte ! Nady

    RépondreSupprimer

vous aimerez peut être