Rechercher dans ce blog

mardi 22 octobre 2013

Vive les Maths !

En DAEU B, j'ai commencé les mathématiques (niveau 3). J'ai eu un très bon professeur qui m'a permis d'évoluer dans la matière.



Que voit-on en Math3 ?
Tout d'abord, il faut savoir que ce qu'on apprends (ou ce qu'on revoit) en Math3 c'est le programme de 3ème. D'ailleurs, j'ai apprécié car j'ai fais cette matière la même année que ma fille qui était en classe de 3ème ; ce qui nous a permis de s'entre-aider de temps à autre (j'avoue que c'est plutôt moi qui l'aidait vu qu'elle déteste la matière !)

Voici donc le programme :

* Les nombres (entiers, relatifs, décimaux, fractions)

* Les formules opératoires 

* La résolution de problèmes concrets

* Le premier degré

* La gestion de données numériques

* La gestion de données et leurs graphiques

* Les notions de taux (proportionnalité, pourcentage)

* Mesures de l'espace (volume de solides, rapports trigonométriques (théorème de Pytagore et Thalès)

J'ai trouvé tout le programme passionnant, et j'ai validé le module !

16 commentaires:

  1. La bosse des maths, maintenant, tu as !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh... La bosse, faut le dire vite :) Disons que j'ai amélioré mon niveau et suis passé au supérieur. Mais bon, j'ai bien aimé faire des maths !
      Merci de ton passage. A bientôt. Bises.

      Supprimer
    2. C'est pas ma tasse de thé (infusion) les maths! tu as du courage Aurélia, c'est cool que tu aies pu réviser avec Sandra a bientôt Fredo

      Supprimer
    3. Oui, ça nous a motivées mutuellement. Et c'est plutôt rare de pouvoir faire ça en famille. Bisous.

      Supprimer
  2. Un truc qui me trotte depuis un bout...
    Surtout que je n'ai pas fait les études que je voulais, ni celles qu'on voulait m'imposer! Du coup, ben j'ai rien fait...
    Juste comme ça, bêtement, vu que je n'ai pas visité tout ton blog, par quoi as-tu commencé pour reprendre tes études?
    As-tu décidé "je reprends à ce niveau et zou"? As-tu passé des tests?
    Est-ce payant? Ou est-ce pris en charge?
    Parce que, moi aussi, ça me botte, et, entre nous, mes vieux cours d'il y a 25 ans au collège, c'est nettement fané...
    Et, reprendre cela pour aller gentiment au BAC, avec le taf et le reste, ça ne me déplairait pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, contente que tu t'y intéresse.
      J'en suis venue à repasser le bac car on me fermait toutes les portes. On me refusait les intérims et divers formations. Je ne trouvais pas de boulot car j'ai élevé mes enfants un peu trop longtemps ; du coup ils m'ont dit que je n'avais plus d'expérience. Alors, je suis allée taper du poing sur la table de la MIE en leur disant que je voulais repasser mon bac.
      Normalement c'est payant, mais tu peux demander une aide au conseil général (ils t'en parleront). Il y a 40 euros de frais d'inscription (demande aussi une aide). Ensuite, ils te font passer des tests pour voir ton niveau et pour pouvoir te placer dans les classes adequates. Voilà. N'hésites pas si tu as d'autres questions. Mais franchement, je pense que c'est une bonne solution pour retrouver une vie sociale dans un premier temps ; je parle des personnes qui sont restées longtemps au chômage. Bises.

      Supprimer
    2. Kikou!
      Je me reconnais un peu dans ton portrait : l'expérience, le vécu, ça ne vaut plus tripette contre un diplôme débutant qui ne sais même pas répondre au téléphone!
      Et j'en suis aussi à expliquer à ma fille que le Bac, c'est moins une compétence obligatoire qu'un sésame pour avoir au moins droit aux entretiens d'embauche -pas d'entretiens, pas de boulot- et aussi, une porte vers les formations de son choix!
      Certains diront qu'on peut direct faire une formation pro : vrai, mais faut pas se gourer! Si tu t'aperçois que tu t'es trompé de voie, sans Bac, tu l'as dans le baba!
      Moi, j'ai pas pu faire ce que je voulais, j'ai refusé de faire ce qu'on m'imposait, et au final, j'en suis là, sans rien!
      Le Conseil Général? Lui, je le retiens : ça fait deux ans que je tente d'avoir une formation, j'y ai le droit, ça me fait une belle jambe, je n'ai jamais pu la lancer : pas de fonds, le Conseil est trop radin!
      Du coup, avec l'aide de mon père, on va auto-financer... Et c'est pas donné... Et c'est dégueu, car si on n'a pas cette possibilité, on reste en stand-by!
      Du coup, j'ai dans l'idée que je devrais là encore voir avec mes moyens...
      D'abord, je passe ma formation, et je vais lutter pour bien la valider, ensuite, un boulot!
      Ensuite, les études, pour améliorer l'ordinaire, avec un autre à côté, c'est l'idée, genre, télétravail, écrivain public, quelque chose de ce genre...
      Mais le Bac est plus que conseillé, dans ce domaine.
      J'ai aussi élevé ma fille, qui est en 3eme maintenant, et en principe au lycée l'an prochain. Et il est temps que je me re-penche sur mon cas, afin de lui assurer de bonnes études, s'il faut banquer... Et s'épanouir aussi, et monter sa retraite, pour que ce soit mieux que survivre, le moment venu...
      Et clouer le bec de tous ceux qui l'ont eu, eux, le BAC, genre, on a tous eu la même vie facile pour y accéder... Braves gens... Et belle revanche, si on le décroche! Pour nous-même, et na! :-)
      Je te souhaite de pulvériser les scores, et de tous les ratatiner! :-D
      Moi, j'ai un permis camion à passer (je commence le 9 décembre, un boulot de mec, je t'en ficherais moi, nan mais! :-D...), parait qu'il reste encore un peu de marché par là... Pour l'éco taxe, on verra plus tard... Et dans nos zones rurales, le transport, avec la montagne, ça va pas s'arrêter demain, j'ai des chances d'y arriver!
      Je te garde pas loin, pour avoir des news.. Ca va m'aider à ne pas perdre le fil du projet... :-)
      Déjà, on a un atout, de taille : on sait écrire! -(et toc! =^ç^= )
      Bisouilles! :-D

      Supprimer
    3. Ahh j'adore te lire :) Voici enfin une personne qui pense ce que je pense ! C'est cool !
      Nan mais en ce qui concerne le conseil général, tu n'as pas à aller vers eux, car c'est le cueep (ou l'université où tu seras admise) qui fera le relai et qui leur transmettra le dossier pour que tu sois rémunérée. Donc ne t'inquiète pas.
      Tu sais, moi aussi, ils m'ont rembarée parce que les formations que je demandais étaient à chaque fois trop cher pour eux ! C'est comme pour le permis : "ils n'ont plus de sous " soit disant... c'est marrant ça. En fait, quand t'as pas de tunes et que tu es au RSA, t'as plus qu'à survivre dans ta "m...". Toutes les portes se ferment et toi tu trimes comme une folle. Par contre, le DAEU est, je pense, la SEULE CHANCE DE S'EN SORTIR. Du moins, si après le bac tu ne trouves pas de taf, tu peux toujours continuer à faire des études. C'est bon pour le moral, crois-moi.
      Tu veux serieusement faire routier ? Chapeau, ça doit être difficile d'être seule sur les routes à longueur de journée. Mais bon, si ça te plait, pourquoi pas. Moi, je recherche un job plutôt créatif et où il faut réfléchir. Vu que pour kiné, c'est un peu mort...
      J'y ai pensé aussi de faire du télétravail. J'ai fais à trois reprises Ambassadrice Avon ; mais ça, c'est un peu de bouche à oreilles. Et en plus, vu la crise, plus personne n'achète. Alors, il y a bien des site pour le télétravail, mais je ne sais pas si ça vaut vraiment le coup ; faudrait pas que ça soit de l'arnaque non plus.
      Tu sais ce que je fais, moi, en ce moment ? J'écris un bouquin, mon bouquin. Je n'ai peut être que 35 ans, mais j'en ai vécu des trucs ; et j'en ai à raconter... J'aurai bien voulu le finir pour noêl, mais je ne l'ai pas terminé.
      Allez, reviens-vite m'écrire !! J'adore te lire :)
      Gros bisous et ne désespère pas.

      Dans la vie, on doit tout faire pour réaliser ses rêves.

      Supprimer
  3. Kikou! :-) (la limte des 4000 caractères oblige à scinder, je t'ai fait une rédac! :-D )

    Kikou! :-)

    De base, comme toi, j'aime à me servir de mes neurones!

    D'ailleurs, si j'ai, par hasard, été me fourvoyer dans du travail usineux, je ne le dois qu'aux agences interim, qui ont de sérieux problèmes de lecture avec les CV...

    Le Pôle Emploi, qui a aussi ce souci d'interpréter les entretiens, longs, pour te proposer le contraire de ce que tu recherches. En résumé, j'ai fait comme tout le monde : du provisoire qui te fagocite le cerveau pour manger, et le reste, j'ai trouvé de mon côté!

    Soyons lucide : l'autodidacte malin, qui rentrait débutant, progressait, et arrivait en bonne place en fin de carrière, c'était il y a 30 ans, quand on était à l'école, que c'était encore valable.
    Aujourd'hui, être malin, apprendre sur le tas -et bien apprendre encore!- c'est être mis au rebut sans essai.
    Mieux vaut être cloche, insolent mais diplômé, c'est plus rentable. Le diplôme n'apprend pas à réfléchir ni à bien se comporter, mais c'est la norme. Déjà, t'es pas cloche et pas insolente, t'as quand même des atouts.

    Pour le télétravail, en France, t'as au moins deux inconvénients majeurs (deux, c'est un résumé, pour pas faire peur, t'en a plein...) : la législation, floue au possible, ou mal fichue, et aussi, côté culture du travail, en France, les employés, de ce point de vue, sont nettement plus avancé que les employeurs, très réticents.

    Ballottement, ce serait pourtant si rentable pour tout le monde (chez moi en zone rurale, ce serait même salvateur! A condition aussi que tout le monde puisse accéder à l'internet, ce n'est pas le cas hélas) : économie de locaux (pas de bureaux à louer puisque c'est chez toi), économie de transports (temps, fric, pollution, bla bla bla...), liberté de gestion de temps (du moment que le taf est rendu dans la journée, etc...), vu que t'es pas soumis au temps de transport, aux aléas des grèves, de la neige, etc... Bref, tout ça, c'est pas entendu... Prétexte "le travail d'équipe c'est important, bla bla bla..."

    C'est vrai, pas entendre les poufs raconter des insanités sur les collègues absentes aux chiottes, ça pourrait manquer au piment de la journée.
    Sans parler du coq de l'étage à qui il manque encore ton nom sur la liste, et la mesure du décolleté le plus bas du jour, sans dec...

    Bon, ça, c'est le genre de truc qui ne me manque pas, et la bouledogue que tu vas finir par pendre par le collier parce qu'elle ne te lâche pas de la journée, jusqu'à critiquer ton pull parce que côté boulot, rien à dire, pour finir par démissionner avant d'être coupable de meurtre... C'est mon histoire, entre autre.

    Bon, voilà, le télétravail, sauf à créer sa micro boite, je vois pas, les autres, c'est régulièrement de l'arnaque.
    Souvent, des entreprises qui veulent embaucher sans prendre de risques, et te demandent de devenir auto entrepreneur, donc à tes risques, et de bosser sans salaire fixe, mais pour eux -voir les agences immos, t'en as 9 et demi sur 10 maintenant qui dealent comme ça- comme ça, éventuellement, tu peux passer deux mois ou plus sans fric : si t'as pas un gentil mari qui gagne bien sa vie, et que tu fais ça pour occuper tes journées de grande madame, ça ne me parait pas viable au sens propre.

    Mieux vaut se taper d'apprendre un métier, et s'ouvrir sa micro, pour soi, et basta.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis tout à fait d'accord avec toi. Monter sa boite, à l'heure actuelle, il n'y a que ça pour trouver du taf. Il faut être son propre patron. Moi, j'ai voulu le faire, mais comme c'était de la création, ils m'avaient dit qu'ils pouvaient me faire un micro-crédit, mais fallait que je bosse à la maison avec les gosses et le chien. Comme j'ai besoin d'un atelier au calme et aussi pour protéger mes créations, j'ai renoncé. Je passe donc mon daeu, puis, si je ne sais toujours pas quoi faire (car kiné j'ai abandonné question de fric, comme dab), je poursuivrai mes études...

      Supprimer
  4. D'où l'idée, pour moi, de reprendre les études, passer le Bac, et me tourner vers écrivain public, mais en télétravail, et à mon nom. Avec un petit minimum de références. Normal.

    T'es pas obligé d'en faire un taf à temps plein - un appoint, c'est bien- et ça paye pas mal.
    C'est peu connu, mais c'est demandé, pour recopier des mémoires, des bouquins, etc, plein de choses, faire des CV, des courriers administratifs, etc...Renseigne-toi, c'est pas con comme idée.

    Routière... Un vieux truc ça.

    J'étais môme quand je matais les camions...

    Mais -j'ai 42 ans- à l'époque, t'avais encore le gros clivage ça c'est un métier rose, ça c'est un métier bleu...

    Bon, aujourd'hui, c'est pas encore tout gagné, mais on y vient, pas vite, doucement, au partage des métiers... C'est comme pour l'aspirateur, ou la vaisselle...

    Et puis, après tout... Hé hé hé... Ma grand-mère m'appelait "mon p'tit charretier"... Y'avait un message...

    J'adore les ambiances de mecs : c'est simple, c'est direct, ça perd pas de plombes à se papoter sur le dos. Ca a autre chose à foutre. Bosser par exemple. Et ça me va. Puis si ça va pas, un coup de gueule, va te faire foutre, et c'est fini. Ca, vraiment, ça me plait.

    C'est physique, oui, mais pas insurmontable. Et on a des trans-palettes pour les charges et décharges, quand même, et toujours quelqu'un pour filer un coup de main, c'est pas des sauvages... :-) Le colisage est sans doute le plus dur.

    C'est pas pire que bien d'autres boulots.

    Et ne pas être à la maison, ben ça me gêne pas tellement. Faut bien bosser, faire sa retraite, et qu'elle te fasse vivre, mieux que survivre!
    Et de toute façon, tu as aussi pas mal de local, de départemental, de régional, beaucoup partent le matin, rentrent le soir. Et puis même.
    J'ai besoin de bosser, t'as pas mal de plein temps, même des CDI.
    Ok, t'es pas sur-payé! Mais où on est sur-payé?

    L'équipe, tu la vois quand tu charges, après, t'es autonome, le con de l'autre bout du quai, tu le vois presque pas, c'est gérable, au pire.

    Ca cavale, parfois, comme ailleurs. C'est pas pire. Et si, comme moi, les trucs modes, aspect, tu t'en fous, c'est parfait! Tu peux te saper vieux froc avec tes docks coquées lacets verts jaunes rouges en pompes de sécu, et zou, tu retrouves tes 20 ans! Nan mais c'est vrai, c'est un taf sérieux, mais sans cravate.

    Et puis j'en ai marre de ne plus avoir que des propositions de ménage parce que je suis une femme, alors que même chez moi, le ménage, il devient saisonnier...

    J'ai bossé comme éducatrice en formation avec des personnes handicapées en CAT, foyer occupationnel, camps de vacances, avec des éducs de rue avec des ados à problèmes, en appart de réinsertion, en secrétariat, assistante maternelle, palefrenière, usine, club de sport, bar, resto, grande surface, magasin de ville, j'en oublie... J'ai vraiment d'autres ambitions que passer le balai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est clair que faire du ménage ça rabaisse quand même un peu la femme. Ramasser la merde des autres c'est bon. Alors c'est sur qu'on va m'dire : "maintenant, on prend c'qu'il y a" ; ben non désolée ; je préfère encore refaire des études !
      Tu as fais pleins de jobs ; tu as de la chance, moi j'ai fais quelques tafs de secrétariat étant plus jeune, puis j'ai élevé mes trois enfants. Après mon second enfant, je voulais faire une formation de webmaster, et j'ai passer un bilan de compétences pour ça. J'aurai pu le faire, mais comme c'était un peu loin de mon domicile, mon ex-mari avait refusé car il ne voulait pas qu'on paie le transport... Con.... !
      Du coup, j'ai continué d'être mère au foyer jusqu'à notre divorce. J'ai demandé formations sur formations, mais comme je te l'ai déjà dit, c'était trop cher pour eux. Grrr...
      Puis, c'est au décès de ma grand-mère que j'ai eu cette grosse envie de devenir kiné. J'ai donc demandé à passer mon DAEU et ils ont accepté. Ouf !
      Quant au métier de chauffeur poids lourd, oui si tu aimes et que l'ambiance est mieux que celle de bureau, pourquoi pas. En tout cas, c'est cool que tu commences une formation. C'est en quoi ?

      Supprimer
  5. J'ai eu plus mal à faire du ménage (tendinite, dos détruit) qu'à charger et décharger des camions!
    Comme ça, c'est dit!

    J'ai eu autant de boulots aussi parce qu'avec mon homme, on a déménagé 9 fois, pour son boulot, pas le choix...

    Et si je reprends des études, ce sera par correspondance, à côté du boulot, parce que je compte procéder dans cet ordre : le permis, me caser un taf, et les études. Et ensuite, le taf en plus, en télétravail. Je pense que c'est réalisable.

    Faut s'accrocher? Et oui! Mais quand t'es au chômage (les cons disent en vacances... on en reparlera...), sans fric pour bouffer, avec les factures qui tombent, les gosses à rhabiller, le frigo à remplir, t'es plus épuisée le soir que quand t'as bossé : tu dors pas la nuit pour rattraper, tu cogites à comment boucler demain, et tu décomptes jusqu'au 31...

    Avec ton écriture, un bouquin, ça va faire une lecture sympa! :-D Et ça me donne envie de me pencher sur la question : ma belle-maman me l'a suggéré un jour, elle a sans doute raison! :-)

    Bisouilles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par correspondance ? Tu as du courage car il parait que c'est plus difficile. Il suffit que tu ne comprenne pas un truc, va falloir appeler ou je ne sais quoi... Enfin, c'est mieux que de rester à faire du sur place à la maison :)
      Oui, écrivain publique je connais, mais c'est vraiment du complément, parce que ça paie pas des masses.
      C'est clair qu'on est creuvée lorsqu'on est à la maison et qu'on a tout à gérer toute seule (j'en sais quelque chose ; je suis dans cette situation depuis 2006). Et en plus, je vais même aux restos du cœur, t'imagine ? C'est pas une vie. C'est pour retrouver ma vie d'avant, ma vie de femme, ma dignité (car quand tu es au rsa, t'es zieutée de haut)... Que je suis repartie aux études.... Je me retrouve totalement dans ce que tu me dis. Le 10 t'as plus un rond ; c'est comme pour ce noêl, j'ai dit à mes enfants que "cette année, le père-noêl est très pauvre à cause de la crise" lol... Ben quoi, c'est vrai ! Comment vais-je faire pour acheter les cadeaux qu'ils rêvent d'avoir ? Surtout que la CAF n'a toujours pas compris que verser les primes de noêl la veille des vacances scolaires, c'est très con de leur part, pour les mamans seules, sans permis, comment vont elles faire leurs achats ? Avec leurs gamins ? Ca me gave sérieux... Enfin bref...
      C'est vrai ? Tu aimes ma façon d'écrire ? Cool ! ça me motive d'avantage. Ben oui, il faut te lancer. Ecris un bouquin. Tu verras, ça détends, et ça fait du bien. Bon si c'est sur ta vie, tu auras sans doute des moments de nostalgies ou des pleurs parfois... C'est pour ça que je suis longue à le terminer d'ailleurs.....

      Supprimer
  6. C'EST QUOI CE CAICUL:-O
    hugo

    RépondreSupprimer
  7. c'est trop compliqué pour toi pépère

    RépondreSupprimer

vous aimerez peut être