Rechercher dans ce blog

samedi 18 janvier 2014

Une mauvaise expérience

Tout le monde a vécu au moins une mauvaise expérience dans sa vie. Moi, j'en ai vécu une qui a duré dans le temps (plus de 8 ans !). Il faut que je vous raconte !




Je suis tombée amoureuse d'un mec style "mauvais garçon" à l'âge de 17 ans. Ce mec me rendait dingue, va savoir pourquoi. Il fumait (des clops, parfois des cigares) et buvait de la bière. 

Pour mieux l'approcher, je me suis mise à fumer (belle connerie !) car étant non-fumeuse et sachant qu'il était en collocation avec deux autres fumeurs, je ne vous dit pas comment c'était intenable dans leur piaule !

Il était beau, un petit brun aux yeux marrons et à la peau mâte ; j'adorais quoi.

Nous nous sommes fiancés, puis mariés, avons eu des enfants... Mais l'alcool était toujours présent à la maison, et ça me rendait la vie invivable.

Moi, je suis une personne raisonnable. Je sais boire et m'arrêter. Surtout que je ne bois que pour les grandes occasions ou alors un verre de rosé de temps en temps lorsque je mange un plat au fromage. Mais mon ex-mari (ben oui ! je m'en suis quand même sortie au final, grâce au divorce !), lui, il buvait constamment. Il lui fallait un pack de 24 bières presque tous les jours ! Le mec trop accro, tellement accro qu'il était cap de sortir à onze heures du soir pour aller chercher de l'alcool à la supérette du coin !

Je ne dis pas que cet alcool me dérangeait au niveau budgétaire (c'est lui qui se la payait de toute façon), mais ça le rendait mauvais, et il s'en prenait à tout ce qui bouge, que ça soit des objets ou des humains ! (inconnus, amis, famille...) Un ex-mari violent quoi.

Vous pouvez vous remémorer une anecdote en cliquant ici. Et là, il était sobre. Pourtant il avait agit comme si il était face à un adulte. Etre violent en étant sobre c'était plutôt rare. Mais lorsqu'il buvait, ce n'était pas une partie de rigolade. D'ailleurs, j'ai du mal à en parler dans le bouquin que je suis en train d'écrire, tellement ça m'a traumatisé. Il a aussi laissé des "traces psychologiques" aux enfants. L'alcool l'a rendu très con. C'est malheureux car j'ai fais tout ce que j'ai pu pour l'aider à s'en sortir, mais ça n'a pas fonctionné (comme dab).


Moralité, mieux vaut éviter de se mettre avec un mec qui boit trop et qui ne sait pas s'arrêter. C'est pas bon du tout. Car j'ai vécu huit ans avec un alcoolique et pendant ces huit années, j'ai arrêté de vivre. Plus de passions, plus d'amies (car il me les a tous fait perdre), plus de vie sociale (ben oui, il préférait que je reste à la maison pour élever les gamins), plus d'amusement (les fêtes, j'en avais peur). Bref, plus de vie. C'est clair que le prochain qui m'aborde et souhaite se mettre avec moi, il a intérêt à contrôler sa consommation d'alcool, voir ne pas boire du tout car sinon, je lui fais un gros fuck !


Mon frère a tendance à picoler, et ça le rend très con aussi lui. Il est chiant et ne pense qu'à aller où il y a de l'alcool (comme mon ex-mari). C'est dommage que des gens comme ça ne souhaitent pas se faire aider. Ils se plaisent dans leur mal-être. Ils pensent que c'est mieux ainsi. Tant pis pour eux, moi je les zappe complètement.

Et quand on voit ce genre de pubs vantant ces produits de merde, on comprends mieux pourquoi les gens se laissent tenter...

Ah bravo !!
Après ça, comment voulez-vous qu'ils arrêtent de boire !!!

Ils nous font chier à mettre des sales images sur les paquets de clops ; ils feraient mieux d'en faire autant pour l'alcool qui rend les accros très CONS !

http://mynameisor.blogspot.fr/2014/01/je-lance-un-defi-pour-mon-mois.html

Les participations :

12 commentaires:

  1. oui l'alcool détruit la vie, et aussi la santé.
    Pourquoi on boit pourquoi on fume, va savoir, sûrement un besoin, ou plutôt un manque. Manque d'amour, manque de confiance en soi, manque de tout on cherche à se remplir.
    ca n'a jamais été simple la vie avec un alcoolique, et s'ils ne décident pas d'arrêter d'eux même on y peut rien... Hélas.

    RépondreSupprimer
  2. Nous uniquement les grandes occasions et un petit verre occasionnel !
    Rien de spécial !

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien plus qu'une mauvaise expérience.
    Quel courage de le raconter et de t'en être sortie. Et la clope ? Tu as arrêté aussi j'espère ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Non pas encore. J'ai pas encore arrêté. Je dois reprendre un bon rytme de vie avant.

      Supprimer
  4. Je bois très rarement seulement un verre pendant les fêtes. Mais très prochainement aussi , pour ton anniversaire. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un garçon sérieux Fredo, c'est pour ça que je t'apprécie :)

      Supprimer
  5. C'est chiant que Papa boit car à cause de ça, j'ai pas trop envie d'aller chez lui, j'ai peur qu'il nous frappe.
    Sandra

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je n'ai pas trop confiance et n'ai pas trop envie de vous laisser aller là-bas...

      Supprimer

vous aimerez peut être